Restauration du Semiac Motostandard

Ce tracteur Semiac a été dépossédé de son moteur Peugeot 203. Ces moteurs ont été montés sur un grand nombre de véhicules et il est encore relativement facile d'en trouver de nos jours.

 

Après avoir passé quelques annonces, nous avons trouvé notre "bonheur". Avant de commencer la mécanique, un bon nettoyage du tracteur s'impose: c'est le chef en personne qui s'y colle !


Le moteur que nous avons trouvé était initialement monté sur une moissonneuse Massey Ferguson 830. Malheureusement le bloc n'a pas été vidangé et le gel est passé par là, laissant un trou béant du côté droit.

Pour réparer le bloc, nous avons découpé une pièce dans un morceau de fonte avant de l'ajuster à la forme du trou. La pièce a ensuite été soudée à l'électrode sur le bloc. Pour finir, nous avons passé un peu de mastic pour parfaire l'étanchéité et l'esthétique.

L'allumage, le carburateur et la pompe a eau sont nettoyés et révisés. la vidange de huile est faite.

Le châssis de la moissonneuse faisant un banc d'essai idéal, nous pouvons démarrer et régler le moteur avant de le monter sur le Semiac. Montage de l'embrayage, tout semble prêt pour que le moteur prenne place sur le tracteur.

 

Enfin, pas tout à fait, puisqu'un problème va vite nous empêcher de mener notre tâche à bien: le carter d'huile vient toucher le châssis avant que l'on puisse aligner l'embrayage et l'arbre de boîte. Impossible donc d'engager le volant moteur dans la cloche. Vérification faite, il existe deux modèles de carter montés sur ces moteurs, celui que nous avons n'est pas le bon car il est trop haut.

Avant d'être monté sur le moteur, celui-ci sera entièrement nettoyé et la partie en tôle sera dérouillée et passée en apprêt.

Le moteur ainsi que le radiateur peuvent maintenant être monté sur le tracteur.


Après sablage et mise en apprêt, les jantes sont recouvertes d'un beau rouge brillant. Pneus neufs à l'avant et d'occasion à l'arrière, les roues sont remontées provisoirement pour permettre le déplacement du tracteur.

Le démarreur est remplacé par un démarreur "à tirette" comme à l'origine. Le réservoir d'essence est nettoyé et remonté. Les durites d'eau neuves sont branchées. Les ailes sont sablées et repeintes avant d'être mises en place.

Ainsi équipé, nous pouvons essayer le Sémiac. Essai concluant, la restauration peut continuer.

 

Le Sémiac est en grande partie démonté. Toute les pièces sont lavées et sablées, à l'exception de l'ensemble moteur/pont qui sera brossé à la main.

Le châssis et le train avant sont peints. Les roues avant sont remontées pour faciliter l'accouplement des parties avant et arrière du tracteur.

Les éléments à ne pas peindre sont cachés. Le groupe motopropulseur reçoit une couche d'apprêt suivi de deux couches du rouge final quelques jours plus tard. Tous les éléments mécaniques sont en place.


Partager le site sur

Musée de la Machine Agricole et de la Ruralité

 

9 rue du maitre de forges

58200 Saint Loup des Bois (Nièvre, Bourgogne)

 

Téléphone :  03.86.39.91.41

E-mail :  musee.stloup@orange.fr